République Française Inserm
Institut thématique Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie

Réseau thématique

ROAD to 2030 - Research on OsteoArticular Diseases

Coordonnateurs : Jérôme GUICHEUX et Francis BERENBAUM
Courriel de contact : contact.reseauroadto2030@inserm.fr


Domaine scientifique : Physiopathologie ostéoarticulaire

Mots-clés : appareil locomoteur, douleur, vieillissement, maladies chroniques, inflammation, sédentarité, dépendance, autonomie, isolement, handicap, comorbidité, fardeau, mobilité, réadaptation, exercice physique, médecine régénératrice, qualité de vie

Contexte général

Le monde est confronté à un défi croissant en raison des maladies ostéoarticulaires, exacerbé par le vieillissement de la population, une épidémie persistante d'obésité et de sédentarité, facteurs de risque majeurs pour nombre de ces maladies. Elles engendrent un fardeau significatif, tant sur le plan économique et sociétal qu'au niveau individuel, en raison de la diminution de la qualité de vie et de l'augmentation de la mortalité associée à la sédentarité qu'elles entraînent. Le fardeau global associé aux MOA dépasse celui lié au tabac, au cancer ou au diabète (1). Les MOA sont également la principale cause d'invalidité dans le monde (2,3). Les dernières données du «Global Burden of Diseases» montrent qu’environ 1,7 milliards de personnes dans le monde présentent une MOA. Elles sont ainsi le principal facteur d'années vécues avec un handicap (YLD) avec environ 149 millions d’YLD (17 % de l'ensemble des YLD). La lombalgie en est le principal contributeur avec 570 millions de personnes affectées représentant 7,4 % de l’ensemble des YLD. Les autres contributeurs majeurs sont les arthroses périphériques (528 millions de personnes et 19 millions de YLD) et les cervicalgies (222 millions et 22 millions de YLD (4,5,6)). La prévalence des MOA augmente avec l'âge. De par leur retentissement sur la mobilité et les activités des patients, les MOA sont aussi les premières contributrices mondiales en besoin de rééducation/réadaptation (7). De plus, les patients présentant des MOA sont plus à risque de développer d’autres maladies chroniques (diabète, maladies cardiovasculaires...) mais également des problèmes de santé mentale. 

 Références bibliographiques

1 - United States Bone and Joint Initiative, (2020). The burden of musculoskeletal diseases in the United States (BMUS). Available online: https://www.boneandjointburden.org
2 - Knezevic NN, Candido KD, Vlaeyen JWS, Van Zundert J, Cohen SP. Low back pain. Lancet. 2021 Jul 3;398(10294):78-92. doi: 10.1016/S0140-6736(21)00733-9. Epub 2021 Jun 8. PMID: 34115979.
3 - Hunter DJ, Bierma-Zeinstra S. Osteoarthritis. Lancet. 2019 Apr 27;393(10182):1745-1759. doi: 10.1016/S01406736(19)30417-9. PMID: 31034380.
4 - GBD 2021 Osteoarthritis Collaborators. Global, regional, and national burden of osteoarthritis, 1990-2020 and projections to 2050: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2021. Lancet Rheumatol. 2023 Aug 21;5(9):e508-e522. doi: 10.1016/S2665-9913(23)00163-7. PMID: 37675071; PMCID: PMC10477960.
5 - GBD 2021 Low Back Pain Collaborators. Global, regional, and national burden of low back pain, 1990-2020, its attributable risk factors, and projections to 2050: a systematic analysis of the Global Burden of Disease Study 2021. Lancet Rheumatol. 2023 May 22;5(6):e316-e329. doi: 10.1016/S2665-9913(23)00098-X. PMID: 37273833; PMCID: PMC10234592.
6 - GBD 2021 Other Musculoskeletal Disorders Collaborators. Global, regional, and national burden of other musculoskeletal disorders, 1990-2020, and projections to 2050: a systematic analysis of the Global Burden of Disease Study 2021. Lancet Rheumatol. 2023 Oct 23;5(11):e670-e682. doi: 10.1016/S2665-9913(23)00232-1. PMID: 37927903; PMCID: PMC10620749.
7 - Cieza A, Causey K, Kamenov K, Hanson SW, Chatterji S, Vos T. Global estimates of the need for rehabilitation based on the Global Burden of Disease study 2019: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2019. Lancet. 2021 Dec 19;396(10267):2006-2017. doi: 10.1016/S0140-6736(20)32340-0. Epub 2020 Dec 1. 

Périmètre et objectifs du réseau

Le réseau ROAD to 2030 fait suite au réseau netwOArk (2020-2024) dédié à l'arthrose et vise à rassembler la communauté scientifique française autour d'une thématique étendue aux maladies ostéo-articulaires. Outre les aspects de physiopathologie, le réseau souhaite s'élargir
- aux sciences de l'ingénieurs (robotique médicale, biomatériaux,...)
- aux sciences du numérique (IA, modélisation, en apprentissage machine, analyse bioinformatique, ...)
- à la Psychologie et aux Sciences Humaines et Sociales (impact psychologique des MOA, facteurs sociaux influençant le diagnostic, le traitement, la qualité de vie des patients,...)
- aux Sciences des activités physiques et sportives (SAPS) et de la Nutrition (physiologie du mouvement, exercice physique adapté, nutrition,...)
- aux Sciences en Santé Publique (impact économique des MOA, nouveaux modèles efficaces pour les interventions thérapeutiques,...)
Par ailleurs, le réseau s'ouvrira aux associations de patients, en s'appuyant sur l'initiative Ensemble Contre les Rhumatismes, créée en 2012 et impliquant l'Inserm, la Fondation Arthritis, la Société Française de Rhumatologie et 15 associations de patients.

Le réseau a pour objectif d'animer la communauté scientifique par l'organisation de wébinaires réguliers (2 à 3 par an) et par la tenue d'un événement international annuel. ROAD to 2030 prévoit également la préparation et soumission d’un programme EU-doctoral network-Marie Sklodowska-Curie actions (ITN).
Par ses actions d'animation, le réseau ROAD to 2030 souhaite encourager la fertilisation croisée des idées, la création de synergies inattendues, et renforcer le tissu collaboratif du réseau.
Il ambitionne la préparation d’un programme Inserm Impulsion, favorisant le développement de travaux interdisciplinaires de rupture via la structuration en consortia d’équipes aux compétences complémentaires. La constitution d’un consortium avec un haut potentiel d’innovation servira de base de réflexion pour la mise en place à terme de programmes de plus grande ampleur au niveau national (PEPR ciblé sur les maladies ostéoarticulaires) ou européen (Horizon Europe, ERC..).

>>>>>> Texte complet de présentation du réseau

>>>>> Manifestation d'intérêt pour le réseau (date limite de soumission 15 juin 2024)